La TD et la CIBC déclarent des bénéfices en hausse

Deux autres banques, la TD et la CIBC, ont affiché des bénéfices en hausses au troisième trimestre.

 

Pour une, la Banque TD a annoncé jeudi avoir vu ses profits augmenter au troisième trimestre et atteindre 2,1 milliards, ce qu’elle a attribué aux solides résultats de ses services de détail au Canada. L’institution bancaire a enregistré un bénéfice net de 1,11 $ par action au cours de la période de trois mois terminée le 31 juillet. Lors du même trimestre il y a un an, elle avait réalisé un bénéfice net de 1,52 milliard, ou 79 ¢par action. Le bénéfice net ajusté de la TD a été de 2,16 milliards, ou 1,15 $ par action, en hausse comparativement à celui de 1,58 milliard, ou 82 ¢par action, de la même période en 2013.

 

« Les résultats du troisième trimestre ont été particulièrement remarquables, même compte tenu des charges additionnelles comptabilisées dans notre secteur de l’assurance pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent », a affirmé le président et chef de la direction de la banque, Ed Clark, dans un communiqué de presse. « Notre performance a profité d’une bonne croissance interne appuyée par les acquisitions récentes et le maintien de conditions de crédit favorables. Nous sommes très heureux des résultats que nous avons obtenus tout en maintenant nos investissements en vue de stimuler notre croissance future. »

 

Le rendement des capitaux propres a été de 16,3 %, contre 12,8 %.

  

La CIBC

 

Pour sa part la Banque CIBC a indiqué chercher à séduire les nouveaux venus au Canada comptant peu ou pas d’antécédents en matière de crédit dans l’espoir qu’ils fassent appel à ses services en matière de placement et de prêts hypothécaires. David Williamson, chef du groupe des services bancaires de détail et services bancaires aux entreprises au sein de la cinquième banque en importance au pays, a indiqué que les nouveaux venus constituaient clairement un secteur de croissance. « Pas mal de gens qui viennent ici présentent une solide qualité de crédit. Ils viennent pour travailler ici ou pour investir ici, alors nous cherchons à en faire davantage dans ce secteur », a affirmé M. Williamson lors d’une conférence téléphonique avec des analystes, jeudi, à la suite du dévoilement des plus récents résultats financiers de la banque.

 

Par ailleurs, la Banque CIBC a annoncé avoir vu ses profits grimper de 5 % au troisième trimestre, grâce aux solides résultats de son secteur de la gestion de patrimoine. La CIBC a indiqué avoir enregistré un bénéfice net de 921 millions, ou 2,26 $ par action, au cours de la période de trois mois terminée le 31 juillet, en hausse comparativement au bénéfice net de 878 millions, ou 2,13 $ par action, réalisé lors du trimestre équivalent il y a un an. Abstraction faite des éléments non récurrents, le bénéfice net ajusté de la banque a été de 908 millions, ou 2,23 $ par action, en baisse de 2,5 % par rapport au bénéfice net ajusté de 931 millions, ou 2,26 $ par action, du troisième trimestre de l’exercice 2013. Ce recul s’explique en grande partie par la vente de la moitié du portefeuille Aéroplan.