WSP veut se hisser parmi les plus grands

Le Groupe WSP Global affirme que la consolidation de l’industrie pourrait lui permettre de devenir l’une des trois plus grandes firmes de génie-conseil d’ici 2020 et de plus que doubler la taille de ses effectifs pour les faire passer à 45 000 employés.

 

La société montréalaise, anciennement connue sous le nom de Genivar, a effectué un énorme bond en avant au classement mondial en 2012 en rachetant pour 438 millions $US la firme WSP, du Royaume-Uni. En 2013, elle était au 17e rang des fournisseurs de services d’ingénierie.

 

Parmi les principaux actionnaires de l’entreprise figurent deux des plus importants gestionnaires de régimes de retraite du Canada — l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada et la Caisse de dépôt et placement du Québec.

 

Des analystes de l’industrie affirment que les perspectives de l’entreprise renforcent sa volonté de croître, principalement par le biais d’acquisitions.

 

Selon Maxim Sytchev, de Dundee Securities, ce genre de vision stratégique à long terme devrait apaiser les investisseurs qui craignent que WSP puisse se retrouver à court d’opportunités de croissance dans le secteur extrêmement fragmenté du pur génie-conseil.

 

L’augmentation des effectifs de WSP, actuellement de 17 000 personnes, devrait permettre à l’entreprise de faire passer ses revenus de leur niveau actuel de près de 2 milliards à 5,68 milliards d’ici 2020, et d’accroître son bénéfice d’exploitation avant impôts à 748 millions, contre 225 millions, a écrit M. Sytchev dans un rapport.

 

« Bien qu’il soit encore trop tôt pour avoir une certitude quant à de futures acquisitions, nous sommes encouragés par les perspectives », a quant à lui affirmé Ben Vendittelli, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne.