Cimenterie: un mauvais «deal», tonne la CAQ

Ridicule, disproportionné, mauvais « deal », François Legault a enfilé lundi les formules lapidaires contre le projet de cimenterie de Port-Daniel-Gascons.

 

L’aide publique consentie à ce projet dépasse le million de dollars par emploi créé, a dénoncé le leader de la Coalition avenir Québec (CAQ) à la suite de la décision du gouvernement Couillard de donner son aval à l’investissement.

 

« On parle d’une aide gouvernementale de 450 millions, donc plus d’un million de dollars par emploi. On envoie un bien mauvais message à tous les entrepreneurs au Québec qui ont des projets », a-t-il décrié en point de presse. La cimenterie gaspésienne, un projet de Ciment McInnis piloté par Laurent Beaudoin, de Bombardier, doit en principe créer 200 emplois directs une fois les activités lancées en 2016. L’investissement total est évalué à 1,1 milliard.

 

Que les mesures de soutien prennent la forme d’un prêt et d’une prise de participation ne change rien aux yeux du chef de la CAQ. Il accuse le gouvernement de faire un bien mauvais usage des fonds publics. « Quand on prête de l’argent, on est obligé de l’emprunter, de le mettre sur notre bilan. Ça augmente le ratio dette-équité. Est-ce que ce gouvernement veut réduire la dette du Québec ou s’il veut l’augmenter ? », a-t-il soulevé.

 

Une première

 

Plus encore, M. Legault estime qu’une aide financière de cette ampleur pour un projet industriel au Québec est une première dans les annales. « Je n’ai jamais, jamais, jamais vu ça. C’est disproportionné, c’est ridicule, c’est une mauvaise utilisation des fonds publics, et c’est un mauvais message au moment où on veut convaincre des entrepreneurs d’investir au Québec. On ne peut pas leur dire :  ‘vous pourrez peut-être avoir un million de dollars par emploi’, c’est complètement disproportionné », a-t-il dit.

 

Sur le seul plan de la viabilité économique, la cimenterie de Port-Daniel risque, selon le leader caquiste, de cannibaliser les quatre autres cimenteries en exploitation au Québec. Inquiète, la cimenterie Holcim de Joliette a mis sur la glace son projet de réfection de 250 millions, a-t-il rappelé pour illustrer son propos. « Est-ce que M. Couillard va offrir un million de dollars par emploi à la cimenterie Holcim ? », a ironisé M. Legault en interpellant le premier ministre.


Par Martin Ouellet