Une nouvelle usine de Gildan au Costa Rica

Glenn Chamandy, président et chef de la direction de Gildan
Photo: La Presse canadienne (photo) Ryan Remiorz Glenn Chamandy, président et chef de la direction de Gildan

Le fabricant de vêtements Gildan a arrêté son choix sur le Costa Rica pour la construction de sa nouvelle usine, qui devrait être au coeur de sa stratégie visant à accroître sa capacité de production.

 

La direction de l’entreprise montréalaise a indiqué vendredi que la construction devrait débuter cette année et que l’usine devrait être opérationnelle en 2016, sans toutefois donner plus de détails sur sa superficie. « Ce sera une grosse installation, a simplement indiqué le président et chef de la direction de Gildan, Glenn Chamandy, au cours d’une conférence téléphonique sur les résultats trimestriels de l’entreprise. Ce sera assez grand pour bâtir trois usines. »

 

Il s’agira de la septième installation du genre pour Gildan, qui possède déjà des usines dans les Antilles, en Amérique centrale ainsi qu’au Bangladesh.

 

Gildan dit avoir choisi Guanacaste, dans le nord-ouest du Costa Rica, parce qu’il s’agit d’un endroit qui réduit ses frais d’accès au marché américain, en plus de sa proximité avec ses installations au Nicaragua ainsi qu’au Honduras. Une fois opérationnelle, l’usine de Guanacaste, qui sera bâtie sur un terrain d’environ 250 acres, devrait fournir du travail à plus de 1200 personnes, selon l’entreprise. Elle aura aussi la capacité de produire l’équivalent de 350 millions de chandails par année.

 

La société prévoit la construction d’une autre usine, dont l’endroit n’a pas été précisé, afin de répondre à la demande grandissante, entre autres pour ses sous-vêtements.

 

Ventes supérieures aux prévisions

 

« Nous avons mis en avant de nouveaux programmes, en plus d’étendre notre espace d’étalage, a souligné M. Chamandy. Nos ventes ont dépassé nos prévisions et pour 2015 nous nous attendons à une hausse des ventes en ce qui a trait aux sous-vêtements. » Cette stratégie entraînera quelques dépenses supplémentaires, notamment parce que Gildan devra embaucher du personnel supplémentaire et le former. « Nous mettons la pédale au plancher. Nous voulons atteindre notre pleine capacité d’ici le mois de septembre. »

 

Quant à ses résultats du deuxième trimestre, l’entreprise a vu son bénéfice net progresser de 9,5 %, pour se chiffrer à 79,2 millions $US ou 64 ¢US par action, par rapport à 72,3 millions ou 59 ¢US par action l’an dernier. Les ventes de Gildan se sont améliorées de 4,9 %, à 548,8 millions, comparativement à 523 millions à la même période de 2013.

 

Gildan — qui emploie plus de 35 000 personnes à travers le monde — a par ailleurs révisé à la hausse sa prévision de revenus pour l’exercice 2014. Ils devraient atteindre 2,4 milliards, alors que la prévision initiale était d’environ 2,35 milliards.


Par Julien Arsenault

À voir en vidéo