Cogeco n’entend pas réduire ses tarifs pour garder ses abonnés

Louis Audet
Photo: La Presse canadienne (photo) Graham Hughes Louis Audet

Cogeco n’entend pas offrir des réductions rien que pour garder les abonnés à son service de télévision, en dépit de la féroce concurrence que se livrent les entreprises du secteur.

 

Le président et chef de la direction de Cogeco, Louis Audet, a indiqué jeudi que la société montréalaise préférait livrer bataille en ajustant les forfaits des clients à leurs besoins.

 

Le service Télé Fibe de Bell constitue le concurrent le plus énergique de Cogeco et il ne cherche à gagner des clients qu’au moyen de meilleurs tarifs, a fait remarquer M. Audet. Cogeco a perdu 10 305 abonnés à son service de câblodistribution au cours du trimestre, comparativement au gain de plus de 6000 clients réalisé durant la même période il y a un an. En date du 28 février, l’entreprise comptait un total de 1,96 million d’abonnés à ses services de câblodistribution au Canada.

 

M. Audet a tenu ces propos un jour après que Cogeco et sa filiale Cogeco Câble eurent toutes deux annoncé une hausse de leurs revenus et profits au deuxième trimestre. Cogeco a indiqué avoir enregistré un bénéfice net de 58,5 millions, ou 1,03 $ par action, au cours de la période de trois mois terminée le 28 février, en hausse comparativement à celui de 48,9 millions, ou 87 ¢par action, réalisé lors de la même période il y a un an. Les revenus ont augmenté à 518,4 millions, contre 458,5 millions.

 

De son côté, Cogeco Câble a fait état d’un bénéfice net de 60,3 millions, ou 1,23 $ par action, pour son deuxième trimestre, en hausse comparativement aux profits de 50,8 millions, ou 1,08 $ par action, de la même période un an auparavant. Ses revenus ont été de 486 millions, contre 429,6 millions au deuxième trimestre de 2013.

À voir en vidéo