Facebook s’offre Whatsapp pour 19 milliards de dollars

New York – Facebook a annoncé mercredi la plus grosse acquisition de son histoire en mettant sur la table la somme faramineuse de 19 milliards de dollars en numéraire et en actions pour racheter l’application de messagerie mobile WhatsApp.

 

« WhatsApp est en voie de connecter un milliard de personnes. Les services qui atteignent ce niveau ont tous une valeur incroyable », a commenté le p.-d.g.-fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg.

 

Facebook souligne que WhatsApp compte plus de 450 millions d’utilisateurs mensuels, dont 70 % actifs quotidiennement, et que plus d’un million de personnes ouvrent un compte chaque jour. Quant au nombre de messages envoyés via ce service, il « approche le volume entier des SMS des opérateurs télécoms mondiaux », assure-t-il.

 

Facebook, qui vient de fêter son dixième anniversaire, n’avait jamais payé aussi cher pour une acquisition.

 

Bulle

 

« La taille de la transaction est vraiment massive, et cela va faire parler d’une bulle », prévient dans une première réaction Greg Sterling, analyste chez Opus Research. Il souligne que Facebook prend un gros risque car « dans les médias sociaux, il y a le truc à la mode, et l’année suivante, ça peut être une autre application avec une croissance extrêmement rapide ». Pour lui, l’opération résulte de « la frustration de Facebook de ne pas pouvoir acheter Snapchat », une autre application populaire actuellement, spécialisée dans les messages éphémères, qui aurait selon la presse refusé une offre à 3 milliards du réseau social. Mais Facebook a en outre « vraiment besoin de véhicules pour attirer les utilisateurs les plus jeunes, et Instagram ne va pas faire cela tout seul ».