Entente Apple – China Mobile: une «histoire d’amour-marathon au dénouement heureux»

Apple a annoncé dimanche avoir conclu un partenariat avec China Mobile.
Photo: Agence France-Presse (photo) Peter Parks Apple a annoncé dimanche avoir conclu un partenariat avec China Mobile.

Pékin — L’accord conclu entre Apple et China Mobile était salué lundi par les internautes chinois, mais son impact sur les ventes d’iPhone dépendra des prix pratiqués et de la qualité du réseau 4G de l’opérateur, selon des analystes.

 

Le géant américain de l’électronique a annoncé dimanche avoir conclu un partenariat avec China Mobile, premier opérateur de téléphonie mobile dans le monde, lui permettant de proposer des iPhone à ses 760 millions d’usagers en Chine.

 

Apple avait jusqu’ici des accords dans ce pays, le premier marché mondial, avec deux opérateurs moins importants, China Unicom et China Telecom. Les deux derniers modèles d’iPhone, le 5S et le 5C, seront finalement disponibles chez China Mobile à partir du 17 janvier.

 

Cet accord, conclu après des tractations de plusieurs années, a été accueilli avec enthousiasme par les usagers de l’opérateur, l’un d’entre eux parlant même dans un microblog d’ « histoire d’amour-marathon qui connaît un dénouement heureux ».

 

« Enfin, c’est fait ! Je l’attendais depuis si longtemps, j’en étais littéralement épuisé », a commenté un autre internaute sur le réseau social Weibo.

 

La frustration était grande parmi les clients de China Mobile : les téléphones intelligents emblématiques d’Apple ne fonctionnaient en effet que sur le réseau 2G de l’opérateur, et n’étaient pas compatible avec son réseau de troisième génération, en raison du standard technique adopté localement.

 

Malgré les innombrables réactions de soulagement des internautes, perçaient des inquiétudes sur les prix pratiqués, les deux groupes n’ayant offert aucune précision à ce sujet.

 

« Allez, ne balayez pas tous nos espoirs, le prix doit être incitatif, le mieux est de ne pas dépasser les 4000 yuans (700 $) », a ainsi plaidé un internaute.

 

Ce serait un rabais appréciable par rapport au prix de base d’environ 4500 yuans auquel est actuellement vendu l’iPhone 5C, tandis que l’iPhone 5S est proposé à partir de 5300 yuans environ, selon les tarifs (hors contrats avec un opérateur) du site chinois d’Apple.

 

Pour Ben Bajarin, expert du cabinet Creative Strategies, il faut de toute façon s’attendre à ce que les ventes d’iPhone « soient subventionnées d’une certaine manière » par China Mobile.

 

« Les opérateurs savent bien que l’iPhone est le meilleur téléphone intelligent capable de les aider à vendre des services premium aux usagers. Cela fera toujours sens » pour eux d’en promouvoir les ventes, avance-t-il.

 

Avec cet accord, qui prendra effet juste avant la période d’achats du Nouvel an chinois fin janvier, Apple espère doper ses ventes sur ce gigantesque marché, où la marque à la pomme réalise déjà plus de 10 % de son chiffre d’affaires.

 

L’enjeu est crucial : même si les ventes mondiales d’iPhone ont bondi de 25,6 % sur un an au troisième trimestre 2013, sa part de marché a reculé à 12,9 %, contre 14,4 % un an auparavant, selon le cabinet de recherche IDC.

 

Pour les experts, il ne faut cependant pas s’attendre à une flambée des ventes en Chine, nombre d’abonnés de China Mobile étant déjà équipés d’un iPhone acheté ailleurs : ils seraient 45 millions dans ce cas, selon des analystes de Barclays.

 

Les deux groupes disent miser sur l’usage de la nouvelle génération, la 4G, qui offre un débit plus rapide et plus fluide pour surfer sur Internet avec son téléphone.

 

Pékin a octroyé début décembre à China Mobile, ainsi qu’à ses deux principaux concurrents, des licences pour développer un réseau 4G.

 

« Si son réseau 4G prend son essor avec succès [soit avec une qualité de débit suffisante], cela aura un impact important » et dopera l’attrait de l’iPhone, a expliqué à l’AFP Xu Zhipeng, du cabinet Zero2ipo Group.

 

Mais étant donné les problèmes sérieux et récurrents rencontrés par l’opérateur dans le développement de son réseau 3G, il lui faudra du temps pour surmonter la méfiance de ses usagers, a-t-il ajouté.

 

« Les clients pourraient faire preuve d’attentisme, et ne pas se précipiter sur les iPhones, dont le prix reste assez élevé », a-t-il pronostiqué.

 

Signe du scepticisme des investisseurs, le cours de China Mobile n’a progressé que d’un modeste 0,80 % lundi à la Bourse de Hong-Kong.