Le Forum social mondial se déplacera au Québec en 2016

Le Québec s’est vu confier l’organisation du Forum social mondial à l’été 2016.

 

Née en 2001 à Porto Alegre, au Brésil, la grand-messe du mouvement altermondialiste se tiendrait ainsi pour la première fois dans une économie avancée.

 

« La candidature acceptée prévoit que Montréal soit la ville d’accueil », a annoncé jeudi dans un bref communiqué de presse la petite délégation de trois personnes qui avait été dépêchée pour plaider la cause du Québec à la réunion du Conseil international du Forum social mondial (FSM), qui se tenait à Casablanca, au Maroc, cette semaine. Portée par un collectif formé de militants, d’universitaires et d’artistes, cette candidature aurait réussi à convaincre en raison notamment de « l’ouverture sur le monde » de la métropole québécoise, « de sa richesse interculturelle, du dynamisme de sa jeunesse, de son caractère bilingue, de son accessibilité aux personnes à mobilité réduite et de ses infrastructures de communication et d’accueil ».

 

Événement qui peut rassembler de 60 000 à 150 000 participants (dont environ 20 % provenant de l’étranger), le FSM s’est tenu à Tunis, en Tunisie, cette année et devrait y retourner en mars 2015 avant de venir au Québec. Habituellement organisé l’hiver en même temps que son célèbre frère ennemi, le Forum économique mondial de Davos, il se déplacerait exceptionnellement en août pour tenir compte du climat québécois.

 

Les défenseurs de la candidature montréalaise comptaient entre autres sur la volonté exprimée par plusieurs voix au FSM de s’intéresser aux graves problèmes sociaux auxquels font de plus en plus face les pays riches. Le Québec était présenté comme un choix naturel depuis la Marche mondiale des femmes, le Sommet des peuples à Québec en 2001, la tenue de deux forums sociaux québécois et, bien sûr, le printemps érable.

 

Annoncée par un simple communiqué de presse, la nouvelle de jeudi a pris un peu tout le monde par surprise. Le maire Denis Coderre a déclaré par voie de communiqué être «fier que Montréal ait le privilège d’être la ville hôte du Forum social mondial». L’idée d’accueillir le Forum social mondial à Montréal avait d’ailleurs été bien reçue dans le passé, aussi bien par le maire Gérald Tremblay que par son successeur, Michael Applebaum.

 

« Beaucoup de choses restent à faire », a toutefois prévenu au Devoir Michel Lambert, directeur général de l’organisation humanitaire Alternatives et membre du Conseil international du FSM. « Il faudra susciter le ralliement de l’ensemble de la société civile, aller chercher l’appui des pouvoirs publics et trouver du financement. » Michel Lambert en sait quelque chose, lui qui est à pied d’oeuvre depuis des mois pour organiser un autre grand événement, appelé Forum social des peuples, qui doit se tenir à Ottawa du 21 au 24 août 2014 et rassembler les mouvements du Québec, du Canada et des peuples autochtones.

 

Une rumeur voudrait aussi que le Forum social de 2016 se tienne en même temps à Montréal et quelque part en Inde.

 

En 2006, il s’était même tenu dans trois villes différentes, soit Caracas, Karachi et Bamako. « On en saura plus au cours des prochains mois », dit Michel Lambert