Washington a vendu ses actions de GM

Washington — Le Trésor américain a annoncé lundi avoir cédé le reste de ses actions dans le constructeur automobile General Motors, qu’il avait renfloué pendant la crise financière. L’État américain avait volé au secours du géant automobile au bord de la faillite en 2009 au terme d’un plan de sauvetage de 49,5 milliards de dollars. Ce plan entrait dans le cadre du programme d’aide baptisé TARP (« Trouble Asset Relief Program ») destiné aux banques et au secteur automobile en difficulté. Il restait environ 30 millions de titres GM, soit 2,2 % du capital du groupe, entre les mains du Trésor depuis sa dernière vente le 21 novembre, a précisé un responsable du Trésor. L’administration n’a pas indiqué lundi à quel prix elle avait cédé ces derniers titres, mais le Trésor estime avoir récupéré 39 milliards sur son investissement sur GM, ce qui signifie qu’il a perdu plus de 10 milliards dans l’opération. Au total avec l’aide apportée également à Chrysler et à Ally Financial, le volet automobile du programme d’aide est déficitaire d’un peu moins de 15 milliards, a précisé un responsable du Trésor.

À voir en vidéo