Québec va de l’avant avec le régime volontaire de retraite

Québec va de l’avant avec son régime volontaire de retraite.

 

La ministre du Travail, Agnès Maltais, a souligné l’adoption, mardi à l’Assemblée nationale du Québec, du projet de loi 39, Loi sur les régimes volontaires d’épargne-retraite. Ces nouveaux régimes seront implantés graduellement à compter du 1er juillet 2014.

 

L’instauration des RVER a pour but de permettre aux travailleurs, pour la plupart employés de PME ou travailleurs autonomes, d’épargner pour la retraite dans un cadre structuré, au moyen de retenues sur le salaire ou de prélèvements périodiques, à faible coût, tout en bénéficiant d’avantages réservés aux régimes collectifs.

 

La cotisation à ces régimes est volontaire. Les entreprises auront toutefois l’obligation d’offrir un RVER à leurs employés. Les employeurs de 20 employés visés ou plus devront offrir un RVER d’ici le 31 décembre 2016. Les entreprises qui comptent entre 10 et 19 employés visés auront un an de plus. Pour les employeurs qui comptent entre 5 et 9 employés visés, si le gouvernement le juge nécessaire, la date limite sera fixée plus tard, mais se situera après le 1er janvier 2018.

À voir en vidéo