Maple Leaf abandonnera la boulangerie

Toronto — Les actions d’Aliments Maple Leaf sont montées en flèche, lundi, après que l’entreprise eut annoncé qu’elle examinait différentes stratégies pour son secteur des produits de boulangerie, notamment la possibilité de vendre sa participation de 90 % dans Boulangerie Canada Bread.

 

Compte tenu de ses récents cours bousiers, Canada Bread valait environ 1,6 milliard $ avant l’annonce de lundi, soit plus de la moitié de la valeur de Maple Leaf.

 

Les actions de Maple Leaf, l’une des plus importantes sociétés de transformation des aliments au Canada, ont grimpé lundi de 1,33 $, soit 10 %, pour clôturer à 14,63 $, à la Bourse de Toronto. Celles de Canada Bread ont terminé la journée à 66,17 $, en hausse de 4,92 $, ou 8 %.

 

«Nous sommes persuadés que notre secteur des produits de boulangerie peut atteindre un niveau de croissance rentable beaucoup plus élevé, mais il faut déterminer la meilleure façon de concrétiser sa valeur future», a affirmé le président et chef de la direction de Maple Leaf, Michael McCain, dans un communiqué. «Le processus nous donne la possibilité de déterminer la meilleure marche à suivre pour Maple Leaf, nos actionnaires et le secteur des produits de boulangerie», a-t-il ajouté.

 

La transaction impliquant Canada Bread devrait être complétée au début de 2014. Elle devra être approuvée par les autorités de réglementation. Maple Leaf a mis en place un comité formé d’administrateurs indépendants afin de superviser le processus et de faire des recommandations quant à la meilleure façon d’utiliser les produits de la vente, incluant le remboursement de la dette, le réinvestissement dans l’entreprise et le remboursement de capital aux actionnaires.

 

La vente anticipée de la plus grande boulangerie canadienne fait partie d’un programme de restructuration de plusieurs années que Maple Leaf prévoit compléter en 2015. La société, qui est aussi active dans le secteur de la transformation de la viande, a récemment vendu son entreprise d’équarrissage Rothsay à Darling International, une firme du Texas. Maple Leaf a également accepté durant l’été de vendre ses fermes d’élevage de dindons, son couvoir et ses fermes de reproduction à deux entreprises ontariennes.

 

Canada Bread a également entrepris un processus de rationalisation. La boulangerie a annoncé en janvier qu’elle fermerait deux usines - à Brad Falls, au Nouveau-Brunswick, et à Edmonton -, où travaillaient un total de 121 personnes.

 

Aliments Maple Leaf emploie quelque 19 500 personnes au sein de ses installations, réparties dans l’ensemble du Canada ainsi qu’aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Asie.

 

Canada Bread est l’un des principaux fabricants et distributeurs canadiens de produits à base de farine à valeur ajoutée, notamment du pain frais, congelé partiellement cuit et précuit, des petits pains, des bagels et des pâtisseries ainsi que des pâtes et des sauces de fantaisie. L’entreprise commercialise ses produits sous diverses marques, notamment Dempster’s, Olafson’s, POM, Ben’s et Olivieri.

À voir en vidéo