Le rythme des mises en chantier a augmenté au pays le mois dernier

L’augmentation des mises en chantier est survenue parallèlement à la reprise des ventes d’habitations existantes constatée en août.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir L’augmentation des mises en chantier est survenue parallèlement à la reprise des ventes d’habitations existantes constatée en août.

Ottawa – Le rythme des mises en chantier a augmenté au pays, en septembre, grâce à une hausse des projets de copropriétés, de maisons en rangée et de logements, a fait savoir mardi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

 

Le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé des mises en chantier se situait à 193 637 le mois dernier, en hausse par rapport au résultat de 183 964 enregistré en août, a précisé l’agence. « Le léger raffermissement du niveau des mises en chantier correspond à la vigueur retrouvée du marché des habitations existantes constatée cette année », a affirmé dans un rapport l’économiste Leslie Preston, de la Banque TD.

 

« Néanmoins, nous continuons à prévoir que la périodeprolongée de surconstruction dans le marché canadien de l’habitation soit sur le point de prendre fin. Pour mettre les chiffres d’aujourd’hui en perspective, le rythme de la construction d’habitations est de 16 % inférieur au sommet de cette année », a-t-elle ajouté.

 

L’augmentation des mises en chantier est survenue parallèlement à la reprise des ventes d’habitations existantes constatée en août. Le mois dernier, l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) a fait état d’une augmentation de 11,1 % ventes en août, comparativement à la même période il y a un an, alors que le gouvernement fédéral a resserré les règles sur les prêts hypothécaires, ce qui a eu pour effet de refroidir le marché. Depuis l’entrée en vigueur des nouvelles règles, les ventes d’habitations ont repris, aidées par des taux d’intérêt qui, jusqu’à tout récemment, sont demeurés à de faibles niveaux presque records.

 

Le nombre des mises en chantier a augmenté de 4,3 % dans les centres urbains en septembre, à 177 240, a indiqué mardi la SCHL. Il a affiché une progression de 5,9 % dans la catégorie des logements collectifs et de 1,4 % dans celle des maisons individuelles, pour se situer respectivement à 113 705 et à 63 535. Au niveau régional, le nombre désaisonnalisé et annualisé des mises en chantier en milieu urbain a augmenté dans l’Atlantique, dans les Prairies, en Colombie-Britannique et au Québec, mais il a diminué en Ontario.