Le fonds américain Cerberus intéressé par BlackBerry

New York – Le fonds d’investissement américain Cerberus a manifesté son intérêt pour un éventuel rachat du fabricant canadien de téléphones intelligents en difficulté BlackBerry, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

 

D’après cette source, Cerberus s’apprête à signer un accord de confidentialité afin de pouvoir examiner plus en détail les comptes du pionnier des téléphones intelligents et de déterminer s’il fait ou non une offre. Cerberus s’était notamment fait remarquer en prenant le contrôle du constructeur automobile américain en difficulté Chrysler, entre 2007 et 2009.

 

BlackBerry avait signé la semaine dernière une lettre d’intention en vue de se faire racheter intégralement par son premier actionnaire, le fonds canadien Fairfax qui détient déjà 10 % de son capital, sur la base d’une valorisation de 4,7 milliards de dollars (9 $ par action). Ce projet est toutefois assorti d’une série de conditions et BlackBerry a gardé la possibilité de rechercher une meilleure offre.

 

Le groupe canadien avait été le pionnier des intelligents avant de voir ses appareils éclipsés par l’iPhone d’Apple et les nombreuses marques utilisant le système d’exploitation Android de Google.

 

Il lutte actuellement pour sa survie : il vient d’annoncer une perte trimestrielle de près de 1 milliard et le licenciement de 4 salariés sur 10.

À voir en vidéo