La Grande-Bretagne vend 6 % de Lloyds

Londres — Le gouvernement britannique a annoncé lundi la vente prochaine de 6 % de Lloyds, marquant le début du processus de retour au privé des banques sauvées à grands frais durant la crise financière il y a cinq ans. UK Financial Investments (UKFI), chargé de gérer les actifs de l’État britannique dans le secteur bancaire, a indiqué qu’il allait vendre 4,28 milliards d’actions Lloyds Banking Group (LBG) à des investisseurs institutionnels. À la suite de cette opération, la part de l’État au capital de la banque sauvée durant la crise financière sera ramenée de 38,7 % à 32,7 % environ. La part que l’État britannique s’apprête à vendre vaudrait près de 3,3 milliards de livres - soit environ 5,4 milliards $ - au cours de clôture de lundi.

À voir en vidéo