Réserve fédérale - Des élus démocrates opposés à la candidature de Larry Summers

Larry Summers
Photo: J. Scott Applewhite AP Larry Summers

Washington – Larry Summers, un des grands favoris pour succéder à Ben Bernanke à la tête de la Banque centrale américaine (Fed), fait face à l’opposition de sénateurs démocrates qui pourraient bloquer sa nomination, a écrit le Wall Street Journal vendredi.

 

« Au moins trois membres démocrates de la commission des Affaires bancaires du Sénat devaient voter contre Lawrence Summers s’il était nommé président de la Réserve fédérale » par Barack Obama, affirme le quotidien économique.

 

L’un de ces trois élus, Sherrod Brown (Ohio), s’opposerait « très probablement » à la désignation de M. Summers, a confirmé à l’AFP l’un de ses conseillers.

 

Courte majorité

 

Cette commission, où les démocrates ne disposent que d’une majorité de deux voix, doit approuver le choix du président américain afin que le processus de confirmation se poursuive par un vote du Sénat dans son ensemble.

 

La perte de trois voix démocrates empêcherait M. Summers de franchir cette étape sans l’appui d’une partie des 10 membres républicains de la commission.

 

Ancien conseiller économique de Barack Obama, M. Summers est parfois critiqué pour s’être opposé à la régulation des produits financiers complexes quand il était secrétaire au Trésor de Bill Clinton (1999-2001), mais aussi pour sa proximité supposée avec Wall Street et certaines prises de position controversées.

 

Sa principale rivale pour la présidence de la Fed, Janet Yellen, a été conseillère économique de Bill Clinton à la Maison-Blanche et occupe depuis 2010 le poste de vice-présidente de la Banque centrale américaine.

 

Barack Obama doit annoncer son choix à l’automne pour désigner le successeur de Ben Bernanke, qui quittera en janvier la présidence de la Fed après deux mandats consécutifs de quatre ans.

À voir en vidéo