BCE: profit en baisse

Le géant canadien des télécommunications BCE a rapporté jeudi un bénéfice net attribuable aux actionnaires en baisse de 22 % au deuxième trimestre, à 571 millions ou 74 ¢ par action, comparativement à 732 millions ou 94 ¢ par action l’an dernier.

 

La compagnie a expliqué par voie de communiqué que la diminution d’un exercice à l’autre est imputable au règlement favorable de certaines positions fiscales dont la valeur était supérieure en 2012; aux pertes sur les contrats dérivés sur capitaux propres conclus pour assurer la couverture des paiements futurs au titre des régimes de rémunération fondée sur des actions; et à l’augmentation de la charge d’intérêts liée au financement de l’acquisition d’Astral.

 

Les produits opérationnels de BCE ont progressé de 1,5 % pendant le trimestre pour atteindre 5 milliards, après avoir été de 4,9 milliards à la même période en 2012.

 

À la fin du deuxième trimestre, BCE comptait au total 7 860 429 abonnés du sans-fil, soit une hausse de 3,5 % par rapport à 2012; 2 377 021 abonnés des services de télé (ce qui inclut 495 038 abonnés du service de télé IP), soit une augmentation de 5,3 %; 3 054 427 abonnés d’Internet haute vitesse, soit une augmentation de 1,5 %; et 7 851 441 abonnés des services d’accès au réseau, soit une diminution de 7 %.

 

Les produits opérationnels trimestriels de Bell ont augmenté de 1,9 % pour s’établir à 4,4 milliards du fait de l’augmentation des produits tirés des services de 1,8 %. En outre, au cours du trimestre, les produits opérationnels tirés des produits ont augmenté de 2,9 %, en raison des ventes accrues de produits de données à des grandes entreprises clientes.

 

Le BAIIA de Bell a augmenté de 1,5 pour cent pour s’établir à 1,7 milliard $, le BAIIA des Services sans fil de Bell et de Bell Média ayant crû de 8,9 pour cent et de 3,3 pour cent, respectivement. Cette hausse a été atténuée par une baisse de 2,9 pour cent du BAIIA des Services sur fil de Bell.

À voir en vidéo