Le profit de Chevron est énorme, mais moindre qu’il y a un an

Les profits de 5,37 milliards $US réalisés par Chevron au deuxième trimestre sont imposants, mais tout de même inférieurs de 26 % à ceux d’il y a un an, en raison de prix du pétrole plus faibles, d’une baisse de production et de travaux d’entretiens dans certaines raffineries.

 

Ce résultat, rendu public vendredi par le géant américain du pétrole, fait écho aux profits moindres des sociétés rivales Exxon Mobil et Shell, en plus d’être inférieur aux attentes de Wall Street.

 

Le bénéfice net trimestriel de Chevron est cependant beaucoup plus important que ceux de Google, General Electric et Johnson Johnson qui, à l’instar de la société pétrolière, figurent au nombre des 10 plus grosses entreprises en matière de valeur boursière.

 

Mais pour le numéro 2 du pétrole aux États-Unis, le plus récent résultat net est décevant comparativement à celui de 7,21 milliards enregistré il y a un an.

 

Le bénéfice net de Chevron au deuxième trimestre représente 2,77 $US par action, contre 3,66 $US un an auparavant. Les analystes s’attendaient à un résultat de 2,97 $US par action, selon FactSet.