Le deuxième trimestre de Domtar n’a pas été à la hauteur de ses attentes

Domtar a affiché jeudi une perte nette de 46 millions $US pour son deuxième trimestre, un résultat attribuable notamment à une baisse de productivité et à une hausse des coûts d’entretien dans ses installations de pâtes.

 

Selon le chef de la direction, John Williams, la performance du producteur de pâtes et papiers n’a pas été « à la hauteur de ses normes habituelles » et s’est avérée inférieure à ses propres attentes. La société montréalaise a réalisé une perte nette de 1,38 $US par action pour son plus récent trimestre, ce qui se compare à un bénéfice net de 59 millions, ou 1,61 $US par action, pour la même période en 2012.

 

M. Williams a cependant indiqué que la productivité des activités de pâtes s’était accrue depuis et il juge que ces problèmes d’exploitation sont choses du passé pour le fabricant de produits à base de fibres comme des papiers de communication, spécialisés et d’emballage, ainsi que des produits hygiéniques absorbants comme des couches pour enfants et pour adultes.

 

Les ventes de Domtar ont reculé de 56 millions au deuxième trimestre, pour se chiffrer à 1,31 milliard, par rapport à des revenus de 1,37 milliard lors de la même période l’an dernier.

 

La perte d’exploitation de Domtar a atteint 30 millions - ce qui s’est révélé être dans la partie inférieure de la fourchette de prévision énoncée dans un avertissement de résultats diffusé le 12 juillet. À ce moment, la société prévenait les marchés qu’elle réaliserait une perte de 30 à 35 millions pour le trimestre.