Loblaw prévoit une forte croissance, malgré la vivacité de la concurrence

Toronto — La chaîne de supermarchés Loblaw s’attend à une solide croissance d’ici à la fin de 2013, même si elle prévoit également une concurrence accrue de la part des détaillants américains Wal-Mart et Target.

 

«Pas mal de concurrence s’en vient» a affirmé mercredi la directrice financière des Compagnies Loblaw, Sarah Davis, lors d’une conférence téléphonique. «Il ne faut pas sous-estimer l’importance de la concurrence et du nombre de magasins que vont ouvrir Target et Wal-Mart durant le reste de l’année», a-t-elle ajouté.

 

Target projette d’ouvrir approximativement 70 magasins au pays avant la fin de l’année, tandis que Wal-Mart s’attend à compléter 37 supercentres d’ici janvier 2014. Les deux chaînes américaines de magasins au rabais vendent des produits alimentaires, diminuant du même coup les parts de marché d’épiciers tels que Loblaw, Metro et Sobeys, d’Empire Company.

 

Révision à la hausse

 

Mais en dépit de la pression accrue exercée par ses rivales américaines, Loblaw, qui détient notamment les enseignes Provigo et Maxi, a revu à la hausse ses prévisions de croissance mercredi. La chaîne de supermarchés a dit s’attendre à ce que son bénéfice d’exploitation augmente de quelque 5 % cette année, comparativement à sa précédente prévision d’une croissance plus modeste. Une «gestion efficace» des dépenses et une «meilleure composition» de l’offre de produits ont permis à Loblaw d’accroître ses profits au deuxième trimestre, a annoncé mercredi la société.

 

Loblaw a indiqué avoir enregistré un bénéfice net de 178 millions, ou 63 ¢ par action, au cours de la période de trois mois terminée le 15 juin, en hausse comparativement à celui de 156 millions, ou 55 ¢ par action, réalisé lors du trimestre équivalent il y a un an.

 

Les revenus de Loblaw se sont élevés à 7,5 milliards au deuxième trimestre, en hausse de 2 % par rapport à ceux de la même période un an auparavant. Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont augmenté de 1,1 % comparativement au deuxième trimestre de 2012.

 

Par ailleurs, l’épicier a dit se préparer à l’intégration de la chaîne de pharmacies Shoppers Drug Mart (Pharmaprix au Québec) au cours des mois à venir. Le président du conseil de Loblaw, Galen Weston, a estimé que l’acquisition de Shoppers, en échange d’une somme d’environ 12,4 milliards, constituerait un «ajout stratégique» aux actifs de Loblaw et permettrait la création de davantage de valeur pour les actionnaires.