Le prix du carburant fait grimper l’inflation davantage que prévu aux États-Unis

Washington — Les prix à la consommation en juin aux États-Unis ont augmenté plus fortement que ne le prévoyaient les analystes du fait d’un net bond des prix de l’énergie, a rapporté mardi le département du Travail à Washington.

 

Les prix ont grimpé de 0,5 % en données corrigées des variations saisonnières alors que les analystes tablaient dans leur prévision médiane sur une inflation de 0,3 % le mois dernier. En mai, l’indice des prix à la consommation s’était établi à 0,1 %.

 

En glissement annuel en juin, la hausse des prix se monte à 1,8 % contre 1,4 % en mai sur douze mois. Ce niveau est encore en dessous de l’objectif idéal de la banque centrale américaine de voir une inflation à 2 %.

 

Pour juin, la hausse des prix de l’essence compte pour presque deux tiers dans l’augmentation générale des prix, note le ministère. Les prix de l’essence ont en effet fortement grimpé en juin à +6,3 % tandis que l’indice général de l’énergie est en progrès de 3,4 %. Les prix de l’alimentation n’ont progressé en revanche que de 0,2 % en juin après avoir reculé de 0,1 % en mai.

 

L’inflation sous-jacente, qui ne tient pas compte des secteurs volatils de l’alimentation et de l’essence, demeure très modeste, avec une progression de 0,2 % en juin, comme en mai. C’est ce que prévoyaient les analystes. Sur un an, l’inflation sous-jacente progresse de 1,6 % en juin.

 

Le salaire horaire moyen est inchangé en juin (10,31 $US) après un retrait de 0,1 % en mai tandis que le salaire hebdomadaire moyen des employés recule encore de 0,1 % en juin comme en mai.

À voir en vidéo