Stornoway Diamond reçoit les approbations pour la mine Renard

La société minière Stornoway Diamond a reçu toutes les approbations environnementales nécessaires pour aller de l’avant avec le développement du projet diamantifère Renard dans la région de la Baie-James. Stornoway a reçu les approbations 18 mois après avoir déposé l’évaluation des impacts sur l’environnement et le milieu social. La compagnie espère ouvrir, plus tard cette année, un chemin minier permanent. Le projet Renard pourrait posséder des réserves de diamant de 17,9 millions de carats. De plus, 17,5 millions de carats sont classés comme ressources minérales présumées, et il y aurait un potentiel d’exploration de 23,5 à 48,5 millions de carats.

1 commentaire
  • Pierre Vincent - Inscrit 18 juillet 2013 07 h 16

    Toutes les approbations requises, vraiment ?

    Ainsi, le projet de mine de diamants Renard a reçu toutes les approbations requises. Ce spectaculaire projet minier dans le nord québécois a une très sérieuse faiblesse sur le plan environnemental au niveau de son alimentation en électricité. En effet, alors qu'Hydro-Québec a des surplus d'énergie pour plusieurs années et des centrales à proximité, Stornoway Diamond entend recourir à des génératrices diesel pour satisfaire ses besoins en électricité. Le coût élevé d'une ligne de transport d'électricité, qui devrait être assumé par la compagnie, semble la raison de ce choix très peu écologique. Pourtant, si on fait l'analyse détaillée du projet et de ses besoins en énergie sur toute la durée de vie projetée de la mine, on constate que le coût total de la ligne de transport et de l'électricité est deux fois moindre que le coût total des génératrices diesel et surtout du carburant requis...