Les importations en mode minceur font reculer le déficit commercial

Ottawa — Le déficit commercial du Canada avec le monde a fortement reculé en mai et est passé à 303 millions, comparativement à 951 millions le mois précédent, les importations ayant diminué davantage que les exportations, a indiqué mercredi Statistique Canada.


Les importations de marchandises ont diminué de 3,2 %, à 39,6 milliards, à la suite de quatre hausses mensuelles de suite. Quant à elles, les exportations ont reculé de 1,6 %, à 39,3 milliards, alors que les prix ont reculé de 1 % et les volumes, de 0,7 %.


Les importations en provenance des États-Unis ont diminué de 2 %, à 25,7 milliards, tandis que les exportations à destination des États-Unis ont diminué de 1,6 %, à 29,2 milliards. Cela a fait passer l’excédent commercial du Canada avec les États-Unis à 3,5 milliards en mai, contre 3,4 milliards le mois précédent.

 

États-Unis


Aux États-Unis, le déficit commercial s’est aggravé bien plus fortement que prévu en mai sous l’effet d’une nouvelle poussée des importations et d’un recul des exportations, selon des chiffres publiés mercredi à Washington par le département du Commerce.


Le solde, chroniquement déficitaire, des échanges de biens et de services du pays avec le reste du monde s’est établi à 45 milliards, en données corrigées des variations saisonnières, bondissant de 12,1 % par rapport à avril et enregistrant sa plus forte dégradation depuis plus de deux ans.


L’ampleur de cette nouvelle aggravation, après celle enregistrée au mois précédent (+8,1 %), a surpris les analystes qui tablaient sur une légère augmentation du déficit à 40,8 milliards de dollars.


L’aggravation observée en mai tient globalement à une progression des importations (+1,9 %, à 232,1 milliards) qui s’est conjuguée à un repli des exportations (-0,3 % à 187,1 milliards).

À voir en vidéo