Relative embellie budgétaire aux États-Unis

Dans ce contexte, les recettes ont bondi sur un an de 28 % en avril à 406,7 milliards de dollars alors que les dépenses ne progressaient que de 13 % à 293,8 milliards, selon les données du ministère.
Photo: Archives Associated Press Dans ce contexte, les recettes ont bondi sur un an de 28 % en avril à 406,7 milliards de dollars alors que les dépenses ne progressaient que de 13 % à 293,8 milliards, selon les données du ministère.

Washington — Les États-Unis ont enregistré en avril leur plus fort excédent budgétaire depuis cinq ans sous l’effet d’un bond des recettes, selon le département du Trésor.


L’excédent de l’État fédéral s’est élevé à 112,89 milliards, soit près du double de celui enregistré un an plus tôt, indique le ministère dans un communiqué. Ce chiffre est conforme à ce que donnait la prévision médiane des analystes. L’amélioration de la situation des finances publiques est traditionnelle en avril, qui correspond au mois de rentrée des impôts, mais elle a été amplifiée par la hausse de la fiscalité décidée en janvier et par les coupes budgétaires qui ont obligé l’État à maîtriser ses dépenses. Dans ce contexte, les recettes ont bondi sur un an de 28 % en avril à 406,7 milliards de dollars alors que les dépenses ne progressaient que de 13 % à 293,8 milliards, selon les données du ministère.


Sur les sept premiers mois de l’exercice budgétaire, qui a débuté en octobre, le budget des États-Unis s’affiche en déficit de 487,6 milliards de dollars, en baisse de 32 % par rapport à la même période l’année précédente.


Signe de la relative embellie budgétaire, les États-Unis avaient annoncé début mai qu’ils prévoyaient de se désendetter temporairement au cours du deuxième trimestre pour la première fois depuis 2007. Le déficit budgétaire devrait toutefois atteindre 973 milliards pour l’exercice en cours, soit 6 % du PIB, contre 7 % en 2012.

À voir en vidéo