Reprise économique - Mark Carney interpelle les banques

Mark Carney quittera le 1er juin prochain la présidence de la Banque du Canada.
Photo: La Presse canadienne (photo) Frank Gunn Mark Carney quittera le 1er juin prochain la présidence de la Banque du Canada.

Toronto — Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, affirme que la reprise économique ne sera possible qu’à la condition que les banques rétablissent la confiance de la population.

Dans le cadre d’une table ronde à la Chambre de commerce de Toronto, vendredi, M. Carney a affirmé que la récente crise financière mondiale avait donné lieu à une «perte de confiance» à l’endroit des institutions bancaires. Les grandes banques se sont égarées lorsqu’elles ont accordé davantage d’importance à leurs relations avec les autres banques et les organismes de réglementation qu’à celles avec leurs clients, a indiqué le dirigeant de la banque centrale.


Les gouvernements doivent également établir un équilibre, afin de s’assurer que les banques détiennent suffisamment de capital mais qu’elles ne deviennent pas importantes au point de se croire à l’abri d’un échec, a ajouté celui qui quittera ses fonctions le 1er juin.


Par ailleurs, M. Carney a lancé un appel aux banquiers pour qu’ils retournent à leurs «valeurs fondamentales» et se souviennent qu’ils sont les «gardiens» de leurs institutions, plutôt que de grandes entreprises ne se souciant que de leurs profits.