Revue boursière - Wall Street rebondit après une semaine agitée

New York — Wall Street a fini légèrement dans le vert vendredi, tirée à la hausse par un rééquilibrage des portefeuilles à l’issue d’une semaine agitée, en dépit des résultats décevants du groupe informatique IBM: le Dow Jones a grappillé 0,1 % et le Nasdaq a avancé de 1,3 %.

L’indice Dow Jones est monté de 10,37 points à 14 547,51 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, s’est apprécié bien plus nettement de 39,70 points à 3206,06 points, aidé par les bons résultats de Google et Microsoft. L’indice élargi Standard and Poor’s 500 a avancé de 0,9 % (+13,64 points) à 1555,25 points.


Wall Street «finit par une note positive une semaine négative», a commenté Art Hogan, de Lazard Capital Markets, pour qui les «investisseurs ont cherché à rééquilibrer leurs portefeuilles avant d’aborder le week-end après avoir été nombreux à se positionner à la baisse» au cours de dernières séances.


Plombé durant une grande partie de la séance par le plongeon de plus de 8 % d’IBM qui est sa valeur la plus importante, l’indice Dow Jones a évolué à contre-courant du reste du marché jusqu’en fin d’après-midi, avant de parvenir à se hisser dans le vert. IBM a ouvert la porte à des suppressions d’emplois jeudi après des résultats inférieurs aux attentes au premier trimestre, une déception rare dans l’histoire du groupe informatique américain.


Le Dow Jones a également pâti de la chute du conglomérat General Electric (GE) et du recul de la chaîne de restauration rapide McDonald’s dont les résultats ont également déçu le marché. Mais «il est intéressant de noter le bon maintien du marché en dépit de ces grosses déceptions [...], avec les bons résultats de deux autres poids lourds, Google et Microsoft», a relevé Michael James, de Wedbush Securities.


Faible volatilité


La journée d’échanges a par ailleurs été marquée par une faible volatilité et un marché peu animé, «avec l’un des plus bas volumes d’échanges observés cette année un vendredi», a encore noté Art Hogan. En effet, «quand un événement tel que celui [de Boston] survient, occupant une telle place dans l’actualité, il n’est pas rare que cela se traduise par une baisse notable de l’activité de la place financière», a-t-il expliqué.


Le marché obligataire a reculé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,703% contre 1,685% jeudi soir et celui à 30 ans à 2,882% contre 2,864% la veille.


Dans la Ville reine, la Bourse de Toronto a clôturé en hausse, au terme d’une semaine volatile, qui a vu le TSX accentuer son recul par rapport au début de l’année et de nouvelles craintes apparaître au sujet du rythme de la reprise économique mondiale. L’indice composé S P/TSX a grimpé de 69,21 points pour terminer la séance à 12 065,55 points. Une bonne partie de ce gain est attribuable aux titres du secteur minier, qui a affiché les plus importantes pertes cette semaine.

À voir en vidéo