BCE et Astral minimisent les critiques des concurrents

BCE et Astral Média ont répondu mercredi à ceux qui estiment qu’elles contrôleront une trop grande part du marché si le projet de la vente par Astral de la plupart de ses actifs à BCE se concrétise. En réponse aux interventions faites auprès du CRTC, les deux entreprises ont soutenu mercredi que les principaux opposants à l’entente étaient de «grandes entreprises verticalement intégrées» de câblodistribution et de télécommunications qui font concurrence à Bell. Bell et Astral ont rejeté les craintes selon lesquelles serait limité « d’une quelconque façon l’accès au contenu », faisant valoir que les deux entreprises ont déjà des ententes de distribution et d’affiliation à long terme avec ces concurrents.

À voir en vidéo