Les Canadiens prêts à payer 300 000 $ pour une première maison

Selon les données du sondage, 63 % des acheteurs d’une première maison ont réduit leur train de vie pour épargner pour cet achat, et 59 % ont retardé la transaction en raison de la hausse des prix.
Photo: Robert Chiasson Selon les données du sondage, 63 % des acheteurs d’une première maison ont réduit leur train de vie pour épargner pour cet achat, et 59 % ont retardé la transaction en raison de la hausse des prix.

Un sondage Pollara mené il y a quelques semaines auprès de 2000 acheteurs d’une première maison d’ici cinq ans au Canada indique qu’ils y consacreront environ 300 000 $, avec une mise de fonds moyenne de 48 000 $, soit 16 % de la valeur.


La consultation réalisée pour le compte du groupe financier BMO ajoute qu’en moyenne, ces nouveaux acheteurs prévoient rembourser leur prêt hypothécaire en 20 ans, tandis que 20 % d’entre eux estiment qu’il leur faudra de 10 à 19 ans.


Pollara a constaté que pour 66 % des acheteurs d’une première maison, les récentes modifications de la réglementation des prêts hypothécaires - qui comprennent la réduction de l’amortissement des prêts assurés par l’État de 30 à 25 ans - n’ont pas changé l’échéance d’achat.


Le sondage révèle aussi que 63 % des acheteurs d’une première maison ont réduit leur train de vie pour épargner pour cet achat ; que 27 % des répondants s’attendent à ce que des proches les aident à payer cette maison ; et que 59 % ont dû retarder leur achat à cause de la hausse des prix.


Le sondage présente aussi les prix moyens d’une maison dans chacune des provinces. Il a été fixé à 271 912 $ au Québec, à 392 962 $ en Ontario et à 156 119 $ au Nouveau-Brunswick. Le prix moyen le plus élevé au Canada, de loin, est celui de la Colombie-Britannique, à 529 922 $.

À voir en vidéo