Le déficit commercial du Canada a atteint 1 milliard en février

Ottawa — Le déficit commercial de marchandises du Canada s’est élargi pour atteindre 1 milliard en février, décevant ainsi les économistes et les marchés, qui s’attendaient à ce que l’amélioration de la situation économique aux États-Unis permette au Canada d’afficher son premier surplus commercial en près d’un an.

Les exportations ont plutôt chuté de 0,6 % à cause de volumes à la baisse, et Statistique Canada a également revu à la baisse le déficit commercial de janvier à 746 millions, soit presque trois fois la taille de ce qui avait été annoncé initialement. Les économistes s’attendaient à un léger surplus à cause de signaux plus positifs du côté des États-Unis, le principal partenaire commercial du Canada, et du déclin de la valeur du dollar en février, ce qui aurait dû profiter aux exportateurs.


Mais les exportations vers les États-Unis ont plutôt chuté de 1,1 %, à 28,4 milliards, tandis que les exportations ont augmenté de 0,8 %, pour atteindre 25 milliards, ce qui a réduit le déficit commercial avec les États-Unis à 3,4 milliards, contre 3,9 milliards en janvier.


Baisse aux USA


Aux États-Unis le déficit commercial a enregistré une baisse surprise en février après s’être fortement creusé au mois précédent, selon des chiffres publiés vendredi à Washington par le département du Commerce. Le solde, chroniquement déficitaire, des échanges de biens et de services du pays avec le reste du monde s’est établi ce mois-là à 43 milliards, en données corrigées des variations saisonnières, soit 3,4 % de moins que le mois précédent, indique le ministère.


Ce recul qui survient après la forte poussée de janvier (+16,7 %) a surpris les analystes dont la prévision médiane tablait sur une légère aggravation du déficit, à 44,7 milliards.


Il tient avant tout à une bonne tenue des exportations américaines qui ont progressé de 0,8 % en février, à 186 milliards. Dans le même temps, les importations se sont maintenues à un niveau élevé en février (228,9 milliards) mais stable par rapport au mois précédent.


Sur un an, le déficit commercial de la première puissance économique mondiale s’est affiché en baisse, de -3,5 %.

 

Avec l’Agence France-Presse

À voir en vidéo