L’action de Couche-Tard continuera d’augmenter, prévoient des analystes

Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, a augmenté lundi de près de 19 % son cours cible pour les actions de Couche-Tard, de 54 $ à 64 $. L’essentiel de la hausse s’explique par les bénéfices qui devraient découler en 2015 et 2016 de l’acquisition de Statoil Fuel Retail, a-t-il écrit dans un rapport, à la veille de l’annonce des résultats financiers de la chaîne au troisième trimestre.


Les actions de Couche-Tard, qui ont augmenté de pas moins de 74 % depuis un an, ont terminé la séance de lundi à 55,59 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de quatre cents par rapport à leur précédent cours de clôture. L’entreprise québécoise devrait faire état d’un bénéfice net ajusté de 87 ¢US par action sur des revenus de 11,1 milliards. Lors du troisième trimestre de l’an dernier, avant l’acquisition de Statoil, elle avait réalisé un résultat net de 48 ¢US par action et des revenus de 6,6 milliards.


« Nous pensons que les investisseurs devraient se concentrer sur les bénéfices à court terme découlant de l’acquisition de Statoil et sur les importantes occasions d’acquisition qui se présenteront probablement lors des 18 prochains mois en Europe, aux États-Unis et au Canada », a indiqué M. Howlett.


Couche-Tard a dit s’attendre à réaliser des économies de coûts de 150 millions à 200 millions en trois ans. Mais des analystes ont rappelé que l’acquisition de la société américaine Circle K, en 2003, avait donné lieu à davantage d’économies, lesquelles s’étaient concrétisées plus rapidement que prévu. Selon M. Howlett, Couche-Tard, 7-Eleven et des détaillants régionaux figurent parmi les principaux candidats pour des acquisitions, alors que davantage de sociétés pétrolières se retirent du commerce de détail.


Irene Natel, de RBC Marchés des capitaux, a augmenté de 8 $, à 55 $, son prix cible pour l’action de Couche-Tard. Le titre pourrait s’élever jusqu’à 70 $ si les marges sur les ventes d’essence demeurent solides, ou chuter à 44 $, si elles s’affaiblissent.

À voir en vidéo