Bombardier va tester à Montréal ses nouveaux autobus électriques

Bombardier mettra à l’essai sa technologie de mobilité électrique sur des autobus de Montréal l’hiver prochain, avant de la déployer dans la ville allemande de Mannheim au début de 2014.


La technologie Primove du géant montréalais utilise le principe de transmission d’énergie par induction pour recharger les piles des véhicules électriques quand ils s’arrêtent pour déposer ou prendre des passagers. Bombardier mettra cette technologie à l’essai sur un circuit spécial de l’île Sainte-Hélène, près de Montréal, en partenariat avec Hydro-Québec et avec un constructeur d’autobus qui n’a pas été identifié.


Les passagers allemands pourront en revanche voir les autobus électriques en action lors d’un essai de 12 mois qui débutera pendant le deuxième trimestre de 2014. Le transporteur régional Rhein-Neckar-Verkehr (RNV) testera la nouvelle technologie le long d’un de ses circuits. Le ministère fédéral des Transports injectera 4,4 millions $US dans le projet.


Deux autobus équipés de piles spéciales seront rechargés par des stations d’induction souterraines chaque fois qu’ils s’immobiliseront le long du trajet.


Un porte-parole de Bombardier, Marc Laforge, a expliqué que cette technologie pourrait intéresser les gouvernements qui veulent électrifier leur réseau de transport en commun sans installer de fils aériens. Il a ajouté que la technologie Primove est en développement depuis cinq ans et qu’elle a besoin d’être testée avant d’être offerte commercialement.

À voir en vidéo