Guerre des monnaies - Le G7 affûte son message

<div>
	« Le sens du message serait de renforcer l’engagement du G7 à avoir des parités de change déterminées par les forces du marché, et non pas par des interventions unilatérales sur les monnaies. »</div>
Photo: Agence France-Presse (photo) Laurent Fievet
« Le sens du message serait de renforcer l’engagement du G7 à avoir des parités de change déterminées par les forces du marché, et non pas par des interventions unilatérales sur les monnaies. »

Paris – Les ministres des Finances des principaux pays développés discutent actuellement de l’opportunité de diffuser un communiqué pour alerter des dangers d’une nouvelle « guerre des monnaies », a affirmé lundi le Wall Street Journal, citant des sources proches de la négociation. Dans la foulée, les États-Unis appellent le G20 à éviter les « dévaluations compétitives »


La discussion est menée au sein du G7, le forum réunissant l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne l’Italie et le Japon. «Le sens du message serait de renforcer l’engagement du G7 à avoir des parités de change déterminées par les forces du marché, et non pas par des interventions unilatérales sur les monnaies », souligne le quotidien américain.


Toutefois, la volonté de certains membres du G7 de publier un tel communiqué pourrait buter sur l’opposition du Japon, qui verrait un tel message comme une critique de sa propre politique d’affaiblissement du yen.


La « guerre des monnaies » ravivée par le Japon, qui juge sa monnaie trop forte, doit être abordée lundi lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro, puis vendredi et samedi à Moscou, où le G20 - - le forum associant au G7 les grands pays émergents - - devrait s’emparer du débat.