CGI tourne les yeux vers l’Asie

Serge Godin, président-fondateur, et Michael Roach, président et chef de la direction
Photo: - Le Devoir Serge Godin, président-fondateur, et Michael Roach, président et chef de la direction

L’entreprise montréalaise compte mener des séances de planification, en juin, afin d’établir ses objectifs pour les trois années à venir, mais son président et chef de la direction, Michael Roach, a d’ores et déjà affirmé mercredi que l’Asie se trouverait certainement au coeur des projets d’expansion de CGI. « Nous porterons avant tout attention à l’intégration de Logica en 2013, mais je crois que vous pouvez vous attendre à ce que nous poursuivions notre stratégie d’achat et de construction à la suite de ces séances de planification », a déclaré M. Roach au terme de l’assemblée annuelle des actionnaires du groupe.


CGI a depuis toujours examiné de près ses acquisitions après avoir acquis de l’intérieur une certaine compréhension de leur marché, a-t-il expliqué lors d’un entretien.


L’acquisition de Logica, l’an dernier, a non seulement accru de façon importante les revenus de CGI, mais elle lui a également valu une unité d’entreprise stratégique de premier plan dans le secteur de l’Asie du Pacifique. « À long terme […] l’Asie-Pacifique est une région où nous connaîtrons probablement davantage de croissance à l’avenir », a déclaré M. Roach.


Avant la conclusion de la transaction d’une valeur de 2,7 milliards, en août, CGI et Logica menaient 95 % de leurs activités sur leurs marchés naturels respectifs, l’Amérique du Nord et l’Europe. Ensemble, les deux entreprises ont commencé à accroître leurs relations avec des clients des deux continents qui sont actifs à l’échelle internationale. « Nous pouvons maintenant les suivre à travers le monde, ce que nous ne pouvions pas faire avant », a indiqué M. Roach.


Les résultats


CGI a par ailleurs annoncé mercredi avoir réalisé des revenus en hausse de 147,5 % au premier trimestre, à 2,53 milliards, soit légèrement plus que ce à quoi s’attendaient les analystes. L’entreprise a enregistré un bénéfice net de 22,4 millions, ou 7 ¢ par action, après avoir inscrit à ses résultats des coûts de 153,4 millions ayant découlé de l’acquisition de Logica. Sur une base ajustée, CGI a réalisé un bénéfice trimestriel de 44 ¢ par action.


Au terme du premier trimestre de l’an dernier, CGI affichait un bénéfice net de 106,5 millions, ou 40 ¢ par action, et des revenus de 1,03 milliard.

À voir en vidéo