Économie : Ottawa serait sur la bonne voie, selon Page

Ottawa – Le directeur parlementaire du budget est d’accord avec le gouvernement conservateur : les nouvelles sont bonnes pour l’économie du Canada à long terme.


En fait, Ottawa aurait même un peu plus de marge de manoeuvre que le ministère des Finances ne l’avait prédit, ce qui permettrait au gouvernement d’accroître ses dépenses ou de réduire les impôts à long terme, selon le bureau de Kevin Page.


Ainsi, d’ici 2050, les modifications apportées à certaines politiques par les conservateurs auront entraîné une réduction de 78 points de pourcentage du ratio de la dette nette fédérale au produit intérieur brut (PIB), selon un rapport sur la viabilité financière rendu public mercredi par le directeur parlementaire du budget (DPB).


La viabilité financière signifie que la dette fédérale ne connaîtra pas une croissance supérieure à celle de l’économie.


Même si l’économie canadienne semble être sur la bonne voie pour les prochaines décennies, le DPB encourage le gouvernement fédéral à donner suite à une recommandation du Vérificateur général, qui suggérait à Ottawa de « produire de temps en temps une analyse visant toutes les administrations publiques confondues [fédérale, provinciale et territoriale] afin d’offrir une perspective pour le Canada dans son ensemble».


Kevin Page, dont le mandat de cinq ans arrivera à échéance au printemps, s’est souvent montré très critique à l’endroit du gouvernement Harper, notamment en matière de transparence.


Les projections demeurent sujettes aux problèmes mondiaux, a cependant réitéré le ministère des Finances.


« Voilà pourquoi retrouver l’équilibre et réduire le taux d’endettement par rapport au PIB est si important. »

À voir en vidéo