Le titre d’Apple chute en Bourse


	Le grand patron d’Apple, Tim Cook
Photo: Agence France-Presse (photo) Kevork Djansezian
Le grand patron d’Apple, Tim Cook
New York – Apple a déçu mercredi avec des prévisions décevantes, qui ont éclipsé l’annonce de ventes record d’iPhone et d’iPad pendant les fêtes et ont été lourdement sanctionnées en Bourse où l’action du groupe informatique a perdu plus de 10 %.

Apple a dit tabler sur un chiffre d’affaires de seulement 41 à 43 milliards de dollars pour le trimestre entamé début janvier, deuxième trimestre de son exercice décalé 2012-2013, quand la prévision moyenne des analystes était jusqu’ici de 45,6 milliards.

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York, l’action Apple plongeait de 10,38 % à 460,64 US$ vers 23 h 40 GMT.

Si la chute se confirme ce jeudi en séance physique, le titre sera retombé à son niveau d’il y a un an. En septembre, juste avant le lancement de l’iPhone 5, il caracolait encore à plus de 700 US$, un sommet historique.

Tout à son inquiétude sur les perspectives du groupe à la pomme, le marché a ignoré les résultats également publiés mercredi pour les trois mois allant d’octobre à fin décembre.

Pendant la traditionnelle conférence avec les analystes, la direction d’Apple n’a pourtant pas tari d’éloges sur ce trimestre, où le groupe a dégagé un bénéfice net de 13,1 milliards, stable sur un an.

Mais Apple avait habitué le marché à des croissances à deux chiffres, à l’image de celle qu’il enregistre toujours pour son chiffre d’affaires, en hausse de 18 % à 54,5 milliards. Ce qui signifie mathématiquement que ses marges baissent.

« Le plus important pour nous, c’est que les consommateurs aiment nos produits », a assuré Tim Cook.

Sur ce trimestre important, Apple dit avoir écoulé un nombre record de téléphones iPhone et de tablettes iPad : respectivement 47,8 millions et 22,9 millions d’unités.

À voir en vidéo