Ottawa renouvelle son aide à l'industrie automobile

Oakville, Ont. — Le gouvernement fédéral renouvelle un programme d’aide de 250 millions pour cinq ans à l’industrie automobile.


Le premier ministre, Stephen Harper, en a fait l’annonce, vendredi, dans une usine de la compagnie Ford à Oakville, en Ontario.


Le Fonds d’innovation pour le secteur de l’automobile avait été établi en 2008. Il vise à appuyer des travaux de recherche et de développement pour la mise au point de véhicules innovateurs, plus écologiques et à plus faible consommation de carburant.


Pour y avoir droit, les entreprises doivent soumettre des propositions d’investissement du secteur privé au pays d’une valeur de plus de 75 millions.


Jusqu’ici, le Fonds a versé 80 millions à Ford du Canada, 54,8 millions au fabricant de pièces Linamar, 70,8 millions à Toyota Canada ainsi que 21,7 millions à Magna International, un autre fabricant de pièces.


Ce renouvellement du Fonds intervient toutefois en pleine controverse. À la fin du mois dernier, General Motors du Canada a annoncé qu’en 2015, l’assemblage de la Chevrolet Camaro serait transféré d’une usine d’Oshawa, en Ontario, à une autre de l’État du Michigan.


Les gouvernements fédéral et de l’Ontario avaient contribué 10,6 milliards pour le sauvetage de General Motors lors de la récession de 2009, alors que le constructeur procédait à une restructuration sous la protection des tribunaux.


Selon le premier ministre Harper, « la relance du secteur automobile dans ce pays est l’un des plus grands succès économiques et industriels du Canada au cours des cinq dernières années ».

À voir en vidéo