Le premier terminal dédié aux A380 est inauguré à l’aéroport de Dubaï

Le terminal pourra accueillir 15 millions de passagers par an.
Photo: Emirates Airlines Le terminal pourra accueillir 15 millions de passagers par an.

Dubaï — Emirates Airlines a inauguré mercredi le premier terminal au monde dédié aux super-jumbos A380, à l’aéroport international de Dubaï, le plus important du Moyen-Orient, selon un communiqué du transporteur aérien.

Le vol EK003 a décollé pour Londres à partir du terminal, aménagé pour permettre un embarquement plus rapide des passagers sur cet appareil géant. Le terminal aura à terme la capacité d’accueillir 15 millions de passagers par an, a précisé Emirates dans son communiqué. Le nouveau terminal comporte 20 portes d’embarquement, spécialement conçues pour les Airbus A380. Pour le moment, quatre portes seulement sont opérationnelles, a précisé Paul Griffiths, directeur exécutif des Aéroports de Dubaï, dans un autre communiqué.


« C’est une occasion historique pour Emirates », a déclaré Cheikh Ahmed ben Saïd Al-Makoum, p.-d.g. de la compagnie et oncle du souverain de Dubaï, cheikh Mohammed ben Rached al-Maktoum. La nouvelle aile de onze étages, a une superficie de 528 000 mètres carrés, et sa construction a coûté 3 milliards de dollars.


Emirates possède la plus grande flotte d’A380 au monde, avec 31 appareils livrés et 59 en commande. Cette flotte dessert actuellement 21 destinations. Durant le vol, les passagers peuvent bénéficier de douche-spas et d’un salon-bar, réservés aux personnes voyageant en première classe et en classe affaires.


Emirates, la compagnie aérienne de Dubaï a connu un développement fulgurant depuis sa création en 1985. Elle dessert 128 destinations à travers 74 pays. L’aéroport international de Dubaï, le plus important du Moyen-Orient, a accueilli environ 57 millions de passagers en 2012. Il s’attend à accueillir 75 millions de passagers en 2015 et 98 millions de passagers d’ici 2020.


Première compagnie mondiale


La domination des compagnies aériennes américaines devrait prendre fin en 2013 : la compagnie du Golfe Emirates devrait devenir la première compagnie au monde d’ici à la fin de l’année. Loin devant United Airlines et Delta Airlines. Le classement annuel des cinquante premières compagnies aériennes dans le monde, publié lundi 31 décembre 2012 par le cabinet spécialisé Innovata et CAPA, annonce ce bouleversement à venir.


Fin 2012, indique ce classement, c’est United Airlines, grâce à sa fusion avec l’autre américaine Continental Airlines, qui occupe la place de chef de file. Selon l’indicateur, qui combine le nombre de kilomètres parcourus et le nombre de sièges offerts en moyenne par semaine par chaque compagnie, United passe en tête avec 6,15 millions de sièges-kilomètres. Et devance sa rivale Delta qui pointe, fin 2012, à 5,64 millions de sièges-kilomètres.


Selon ce classement 2012, Emirates occupe encore la troisième place. L’an passé, la compagnie du Golfe a proposé en moyenne 4,99 millions de sièges-kilomètres offerts par semaine. Mais ce podium est un trompe-l’oeil. Les transporteurs d’outre-Atlantique ne sont pas au mieux de leur forme. Ainsi, Delta est sur une mauvaise pente avec un ratio sièges-kilomètres en retrait en 2012 par rapport à 2011. En revanche, Emirates ne cesse de progresser, avec des taux de croissance annuels de 15 % à 20 %, ce qui devrait lui permettre en 2013 de rafler la première place. En 2012, la compagnie du Golfe a vu son offre croître de 18,4 %. Seules Lion Air et Turkish Airlines ont fait mieux. La compagnie à bas coûts indonésienne affiche une étonnante progression de 34,6 % d’une année sur l’autre, tandis que le transporteur turc boucle 2012 avec une hausse moyenne de 24 % de son offre.


À l’examen, Emirates semble gagnante sur tous les tableaux. Avant même de décrocher la première place, elle a déjà accru, à son avantage, son différentiel avec ses rivales du golfe Persique. En 2012, Etihad et Qatar Airways n’ont progressé respectivement que de 14,8 % et de 8,7 %.


L’autre enseignement du classement d’Innovata et CAPA, c’est que la montée en puissance d’Emirates se fait principalement au détriment des compagnies européennes. En 2012, elle est montée sur la troisième marche du podium, rejetant l’alliance Air France-KLM à la quatrième place. Avec 4,61 millions de sièges-kilomètres l’an passé, l’offre d’Air France-KLM est en retrait de 4,2 %. La compagnie française devrait encore plus souffrir de cette concurrence en 2013.

À voir en vidéo