Baisse des prix à la consommation aux É.-U.

Les prix à la consommation ont baissé aux États-Unis en novembre, pour la première fois en six mois, tirés par la chute de ceux de l’essence, selon des chiffres publiés par le département du Travail vendredi à Washington.


L’indice des prix payés par les consommateurs a reculé de 0,3 % par rapport à octobre, en données corrigées des variations saisonnières, indique le ministère, alors que la prévision médiane des analystes le donnait en baisse de 0,2 %.


Le recul de l’indice a été provoqué par une chute des prix de l’essence (-7,4 %) ayant fait baisser ceux de l’énergie de 4,1 %, en dépit d’un renchérissement de l’électricité et du gaz naturel, précise le gouvernement. La hausse des prix alimentaires a atteint officiellement 0,2 %, comme le mois précédent. Hors alimentation et énergie, la hausse des prix a ralenti à 0,1 % (contre 0,2 % le mois précédent), ce qui est conforme à la prévision médiane des analystes.


En glissement annuel, l’inflation a nettement ralenti puisqu’elle est passée, selon le ministère, de 2,2 % en octobre à 1,8 %. L’inflation sous-jacente (hors alimentation et énergie) est passée, elle, de 2 % à 1,9 %.


La baisse des prix vient soulager les ménages, dont le pouvoir d’achat est malmené depuis le début de la reprise il y a bientôt trois ans et demi, l’inflation ayant tendance à grignoter les hausses de revenus globalement modestes dont ils bénéficient. Le ministère indique que le salaire hebdomadaire réel moyen des employés du secteur privé a bondi de 0,5 % sur un mois en novembre, sous l’effet d’une hausse du salaire horaire réel moyen d’une ampleur qui n’avait plus été constatée depuis décembre 2008 (+0,5 %), le nombre d’heures hebdomadaires travaillées étant resté le même qu’en octobre.


En glissement annuel, le salaire hebdomadaire réel moyen a néanmoins reculé de 0,5 % en novembre, selon les chiffres du gouvernement.