Menace de décote

L’agence d’évaluation financière Standard and Poor’s (S&P) a abaissé jeudi la perspective du triple A du Royaume-Uni à «négative» contre «stable» auparavant, ce qui signifie qu’elle envisage de priver Londres de cette notation, la meilleure possible. L’agence estime qu’elle a «une chance sur trois» de dégrader la note du pays au cours des deux prochaines années «si les performances budgétaires et économiques du Royaume-Uni se dégradent au-delà de nos prévisions». Ce coup de canif de SP dans la note du Royaume-Uni intervient une semaine après le «discours d’automne» du ministre des Finances, George Osborne, qui a révisé en forte baisse les prévisions de croissance. Le ministre a été en outre forcé d’admettre que la cure d’austérité allait devoir durer un an de plus jusqu’en 2018 et qu’il ne tiendrait pas son objectif de réduction du ratio dette/PIB à partir de 2015/2016.