La Pocatière - Bombardier: les négociations sont interrompues

Le Syndicat des employés de Bombardier de La Pocatière a annoncé vendredi que les négociations avec la direction du géant du transport avaient pris fin au cours de la nuit sur un « profond désaccord » et qu’aucune autre séance de négociation n’était prévue pour l’instant. Les syndiqués ont prévu une marche dans les rues de la ville ce samedi.


L’arrêt des négociations fait suite à trois journées de « négociations intenses », a précisé le syndicat. Ces tractations n’ont cependant pas permis aux deux parties de s’entendre sur les enjeux importants.


Une offre « finale » a été néanmoins été déposée par l’employeur et sera soumise la semaine prochaine aux travailleurs, a précisé le syndicat, qui devait rencontrer ses membres vendredi après-midi pour faire le point sur la situation. Le président du syndicat, Mario Lévesque, a dit que son groupe n’était « pas du tout satisfait de l’offre » et qu’il n’appréciait « absolument pas l’arrogance » dont ferait preuve la partie patronale.


Quelque 330 employés syndiqués de Bombardier sont en grève à La Pocatière depuis le 1er novembre. Leur contrat de travail a expiré le 30 septembre 2011.


Les parties avaient repris les négociations le 7 novembre, à la suggestion du conciliateur du ministère du Travail. Les échanges s’étaient depuis poursuivis chaque jour, à l’exception du 12 novembre, pour prendre une pause.