L’entente de principe est entérinée chez Chrysler

Toronto — Les employés syndiqués de Chrysler, en Ontario, ont accepté un nouveau contrat de travail dimanche soir, concrétisant la réussite des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA), qui a conclu de nouvelles ententes avec les trois géants nord-américains de l’automobile.

Les employés des usines Chrysler ont entériné l’entente de principe conclue la semaine dernière dans une proportion de 90 %.
 
La nouvelle convention collective a été élaborée à partir des contrats acceptés par les TCA représentant les travailleurs des usines de Ford et de General Motors. Ces ententes avaient été entérinées dans des proportions de 82 et 73 % respectivement.
La convention collective, d’une durée de quatre ans, inclut des paiements forfaitaires et des clauses liées à la sécurité d’emploi.
 
Le nouveau contrat de travail accordera des salaires inférieurs aux nouveaux employés et prolongera la période de temps requise pour atteindre le niveau supérieur de l’échelle salariale.
 
Selon Ken Lewenza, président des TCA, la ratification de ces trois contrats de travail permettra dorénavant au syndicat de concentrer ses efforts vers la création d’une politique nationale de l’automobile au Canada. « Au moment d’amorcer ces discussions, notre objectif était de permettre à notre industrie de croître et de réussir, et nous avons obtenu autant que nous le pouvions à cet égard », a déclaré M. Lewenza dans un communiqué émis dimanche soir.

À voir en vidéo