La HSBC met 700 millions de côté

Photo: La Presse canadienne (photo) Kirsty Wigglesworth
Londres — La plus grande banque d’Europe, la banque HSBC, s’est excusée auprès de ses actionnaires hier, quand elle a annoncé avoir mis de côté un montant de 700 millions $ US pour éponger d’éventuelles pénalités.
 
Au même moment, la banque a annoncé un bénéfice avant impôt de 12,7 milliards $ US pour la période de six mois qui s’est terminée le 30 juin, comparativement à un profit de 11,5 milliards $ US l’an dernier. Par contre, son bénéfice semestriel net s’est chiffré à 8,4 milliards, en recul de 8,4 % par rapport au bénéfice de 9,2 milliards de l’an dernier.
 
Plus tôt ce mois-ci, la HSBC a acquitté une amende de 28 millions au Mexique pour avoir contrevenu à certaines mesures de contrôle du blanchiment d’argent. 
 
Une enquête du gouvernement américain avait démontré que la banque a transféré du Mexique vers les États-Unis un montant de 7 milliards $ US en liquide en 2007 et 2008, une somme qui comprenait vraisemblablement de l’argent issu du trafic de la drogue. La filiale mexicaine de la HSBC a reconnu avoir omis de déclarer 39 transactions douteuses et avoir tardé à en déclarer 1729 autres.
 
La banque fait également l’objet d’une enquête pour avoir possiblement omis de respecter les sanctions économiques imposées à l’Iran et à d’autres pays.