Le Centre Bell aura sa tour à condos

Les statues de légendes du Club de hockey Canadien et les 20 000 briques achetées par des partisans dans le cadre du centenaire de l’équipe vont bientôt céder leur place à une tour à condos. Elles seront retirées puis réinstallées une fois le projet terminé.
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Les statues de légendes du Club de hockey Canadien et les 20 000 briques achetées par des partisans dans le cadre du centenaire de l’équipe vont bientôt céder leur place à une tour à condos. Elles seront retirées puis réinstallées une fois le projet terminé.

Le paysage autour du Centre Bell est appelé à changer. Un consortium regroupant Cadillac Fairview, Canderel, le Fonds de solidarité FTQ et le Club de hockey Canadien a levé le rideau, hier, sur une tour de 48 étages qui sera construite dès l’été 2013 sur la place du Centenaire, où figurent présentement statues de légendes et briques achetées par des partisans.


L’annonce de la construction de cette tour, un investissement de 175 millions qui créera en 2015 le plus haut édifice résidentiel de la ville, à l’angle de la rue de la Montagne, fait suite à d’autres projets d’envergure dévoilés au cours des dernières semaines près du Centre Bell.


Dans le stationnement juste en face, deux tours de 35 étages (le projet Roccabella) et une autre de 50 étages (le projet L’AVENUE, du groupe Broccolini) sont déjà prévues, alors qu’entre le Centre Bell et la gare Windsor, Cadillac Fairview a annoncé vendredi dernier un édifice de 26 étages qui aura Deloitte pour principal locataire. Ce dernier, a fait valoir Cadillac Fairview lors de l’annonce, est le premier gros complexe à bureaux financé par le secteur privé depuis le début des années 1990.


Baptisé « Tour des Canadiens », l’édifice comptera 534 condos dont le prix de départ sera d’environ 250 000 $, a indiqué le consortium, sans toutefois préciser ce qu’il faudra débourser pour emménager dans un penthouse des étages supérieurs. Le projet rappelle les condos du Maple Leaf Square construits récemment au pied de l’aréna du club de hockey torontois.


« La Tour des Canadiens offrira des installations récréatives et sportives à la hauteur de la vision qui a présidé à sa conception, dont un bar sportif qui offrira à ses clients une expérience unique et incomparable », a déclaré le président du Canadien, Geoff Molson, qui a tenu une conférence de presse pour dévoiler le projet. « On voulait protéger le Centre Bell, parce qu’il va y avoir beaucoup de construction autour », a-t-il dit aux médias.


Les statues et les briques achetées par des fans du club à l’occasion du centenaire, en 2009, seront remisées puis réinstallées dans un espace public lorsque la construction sera terminée.


La multiplication des chantiers au centre-ville a récemment incité le maire de Montréal, Gérald Tremblay, à effectuer une sortie publique à ce sujet. Au mois d’avril, il a compilé une liste de dix projets traduisant ce « un boum immobilier sans précédent ». «C’est tout le centre-ville de Montréal qui est en train de se réinventer. L’implantation du nouveau CHUM et de son Centre de recherche s’inscrit également dans cette tendance», a-t-il dit à l’époque.


« Il y a de l’action et ça fait longtemps qu’on n’a pas vu ça », a dit hier Yves Roy, vice-président exécutif chez Devencore NKF, une firme de courtage. « Une raison pour laquelle ça bouge, c’est qu’il y a une tendance consistant à faire des projets à vocation mixte - espace à bureaux + condos. Même s’il n’y a pas de locataire principal pour l’espace à bureaux, on peut quand même démarrer des édifices grâce à la vente de condos. »


C’est notamment le cas pour le complexe Altoria / Aimia (Aimia est le nouveau nom d’Aéroplan). Le spécialiste des points de fidélisation, client de Devencore, va occuper quatre des 35 étages de cet édifice qui est présentement en construction en face du square Victoria. Les étages à bureaux seront prêts l’an prochain, alors que le résidentiel sera ouvert en 2014 seulement.


Selon les statistiques de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), le marché du condo au centre-ville progresse à pas de tortue. Du premier trimestre 2011 au premier trimestre 2012, on a dénombré 1173 transactions, soit 1 % de plus qu’au cours de la période précédente. D’autres quartiers sont plus vigoureux : Rosemont (9 %), Hochelaga (13 %), Plateau Mont-Royal (14 %).


Quant au prix médian d’un condo au centre-ville, au premier trimestre il s’est chiffré à 310 000 $, en hausse de 9 %. Depuis cinq ans, il a augmenté de 33 %.

1 commentaire
  • Denis Paquette - Abonné 17 juillet 2012 09 h 31

    Chercher l'erreur

    Des financiers veulent faire de Montreal l'équivalent de Toronto, checher l'erreur