Surface contre iPad

Le chef de la direction de Microsoft, Steve Ballmer, a décrit Surface comme une tablette « pour travailler et pour jouer ».
Photo: Agence France-Presse (photo) Le chef de la direction de Microsoft, Steve Ballmer, a décrit Surface comme une tablette « pour travailler et pour jouer ».

La guerre des tablettes. Le géant des logiciels informatiques Microsoft a dévoilé hier à Los Angeles la tablette Surface, destinée à concurrencer l’iPad d’Apple, chef de file du marché. Le chef de la direction de Microsoft, Steve Ballmer, a décrit Surface comme une tablette « pour travailler et pour jouer », lors de cette présentation, qui avait été précédée de nombreuses spéculations. Surface est aussi le nom d’écrans géants tactiles que Microsoft a développés pour les professionnels, comme les restaurants, commerces ou bars. Sur le site Internet de Microsoft, une vidéo de démonstration promet que la nouvelle tablette sera offerte « prochainement ». Un exemplaire de la tablette, fonctionnant avec le système d’exploitation Windows RT, a été dévoilé hier lors de la présentation. D’une épaisseur de 9,3 millimètres, elle pèse 676 grammes, est dotée d’un écran haute définition de 26,9 centimètres et sera disponible avec 32 ou 64 gigabytes de mémoire, selon Microsoft. Un autre exemplaire, fonctionnant sous Windows 8 Pro, a également été présenté. D’une épaisseur de 13,5 millimètres, il pèse 903 grammes et sera vendu avec 64 ou 128 gigabytes de mémoire.

À voir en vidéo