R et D: un système complexe et imparfait

Une révision des politiques annuelles d'Ottawa en matière de recherche et de développement, qui coûtent annuellement 5 milliards, a permis de découvrir que le système actuel est trop complexe et compte de nombreuses lacunes, ce qui complique la tâche des entreprises.

Par ailleurs, le comité conclut que le gouvernement doit encourager les entreprises en établissant des mesures aussi simples que l'achat de produits fabriqués au Canada, afin d'encourager leur essor et d'établir une position claire en matière d'innovation.

Le comité, dirigé par Tom Jenkins, a révisé les allègements fiscaux et les subventions qui soutiennent les initiatives de recherche et développement dans l'ensemble du pays, et a établi six recommandations.

«Ces recommandations sont ambitieuses, mais réalistes, et elles sont nécessaires», a déclaré M. Jenkins lors d'une conférence de presse.

L'objectif était de comprendre pourquoi les sociétés canadiennes accusent du retard en matière d'innovation et de productivité.

À voir en vidéo