BlackBerry: les utilisateurs canadiens affectés à leur tour par des problèmes

Les problèmes techniques qui ont affecté des millions d’utilisateurs des téléphones intelligents BlackBerry dans le monde entier se sont étendus au Canada, ce matin, alors que certains utilisateurs de ces appareils étaient incapables d’accéder à leur service de courrier électronique et d’envoyer des textes.

Aux prises avec des ennuis pour une troisième journée de suite, le fabricant ontarien Research In Motion se débattait pour régler ce qu’il a présenté comme une panne affectant sa propre infrastructure.

La liste des régions touchées incluait l’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique et certains secteurs d’Amérique du Sud, ainsi que les marchés asiatiques, dont Hong Kong, le Japon, Singapour et l’Inde.

RIM compte environ 70 millions d’abonnés aux différents services accessibles au moyen du BlackBerry dans le monde.

La panne s’est étendue jusqu’au Canada, aujourd'hui, alors que des utilisateurs ont fait savoir sur le réseau social Twitter qu’ils étaient incapables d’accéder à leurs services de courriel, de texte et Internet.

À un certain moment, les réseaux ont brièvement semblé revenir à la normale au pays, avant de tomber à nouveau en panne.

RIM a annoncé chercher à régler le problème d’accumulation de données ayant provoqué les pannes. «La résolution de ce problème de service est notre priorité numéro un en ce moment, et nous travaillons jour et nuit afin de rétablir tous les services BlackBerry à leurs niveaux normaux», a affirmé aujourd'hui l’entreprise par voie de communiqué.

Les fournisseurs de services canadiens ont indiqué que certains de leurs abonnés aux services BlackBerry étaient affectés par les ennuis de RIM.

Le porte-parole de Bell, Mark Langton, a affirmé que le service BlackBerry de courriel était rétabli. Il a cependant ajouté qu’il fallait s’attendre à des délais, le temps que les messages accumulés au fil des heures deviennent accessibles. «BBM [BlackBerry Messenger| et la navigation sur Internet ne sont pas encore de retour», a-t-il écrit dans un courriel.

Des clients de Rogers et Telus ont également été affectés par les problèmes techniques de RIM.

Coup dur

Les pannes survenues dans de grandes parties du monde constituent un coup dur pour RIM, dont les BlackBerry font concurrence aux appareils iPhone d’Apple et aux appareils Android pour une part de marché.

Plusieurs utilisateurs ont affirmé sur Twitter avoir commencé à chercher une alternative au BlackBerry en raison des pannes ayant affecté les services de courriel, de texte et de navigation sur le Web.

À la Bourse de Toronto, cet après-midi, les actions de RIM valaient 24,48 $, en baisse de 66 ¢, soit près de 7 % par rapport à leur précédent cours de clôture.