Différence de prix entre le Canada et les É.-U. - Flaherty veut revoir les tarifs douaniers

Jim Flaherty<br />
Photo: Agence Reuters Jim Flaherty

Ottawa — Le ministre canadien des Finances, Jim Flaherty, a reconnu hier que les politiques gouvernementales sur les tarifs à l'importation pouvaient jouer un rôle dans l'écart des prix à la consommation entre le Canada et les États-Unis.

Après avoir appelé la veille un comité du Sénat à se pencher sur les prix plus élevés sur plusieurs produits au pays, le ministre a soutenu hier que les tarifs douaniers élevés pouvaient présenter un problème. Mais M. Flaherty n'est pas allé jusqu'à dire qu'ils seront éliminés ou réduits. Il a affirmé que l'enquête du Sénat permettrait de déterminer la pertinence de telles mesures.

Le ministre a affirmé aux journalistes, après la tenue du caucus conservateur à Ottawa, vouloir avoir l'heure juste en fonction des critiques par certains joueurs du commerce de détail des tarifs à l'importation. M. Flaherty a déclaré que le gouvernement adoptera «toutes mesures qu'il jugera nécessaires».

Les tarifs sur plusieurs produits entre le Canada, les États-Unis et le Mexique ont été éliminés en vertu d'accords commerciaux bilatéraux et continentaux signés à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Néanmoins, il existe encore des droits de douane sur certains biens n'étant pas couverts par ces accords, de même que sur une série d'articles de vêtements et de produits électroniques arrivant au Canada de l'Asie, de l'Europe, de l'Amérique du Sud et d'autres pays.

Le Conseil canadien du commerce de détail a affirmé que les tarifs douaniers représentent un facteur majeur dans l'écart des prix et soutenu que M. Flaherty en est déjà conscient. La porte-parole Anne Kothawala a indiqué mercredi que les tarifs pouvaient compter pour 18 % des prix de certains produits.

Bien qu'il n'existe aucune comparaison officielle des prix à la consommation transfrontalière, ou sur l'impact des fluctuations de la valeur des devises, l'économiste de la Banque de Montréal Douglas Porter a déclaré en avril dernier que les Canadiens payaient en moyenne 20 % de plus sur plusieurs produits.
1 commentaire
  • RDT - Inscrit 9 septembre 2011 10 h 25

    comparaison de prix

    On ne peut pas comparer les prix d'une pays à un autre pour le même produit sans connaitre le système de distribution en ce qui a aux frais logistiques et aux membres du circuit qui acheminent les produits aux clients. Il faut connaitre leurs marges, le niveau de productivité (sont-ils performant et à la fine pointe des nouvelles technologies?) et même connaitre les ventes entre membres du circuit car un membre du circuit ne peut pas toujours distribuer le produit à travers le pays. On a commis cette même erreur lorsque le euro fut adopté. Les économistes dans leur grande sagesse (?) pensaient que les prix seraient identiques dans tous les pays ayant la devise euro, ce qui est faux car chaque pays à son propre mode de distribution, et chaque pays n'a pas le même nombre de membres avec les même marges, même niveau de performance, même distance à parcourir, même coûts de stockage, même manière à recevoir et expédier des commandes, etc., bref, le même système de distribution!