Magasins Hart demandent la protection des tribunaux

La chaîne de magasins à escompte Hart a annoncé hier qu'elle devait se placer sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers afin de se restructurer. La Cour supérieure du Québec vient d'accorder cette protection à l'entreprise lavalloise.

Hart a dit croire qu'une restructuration judiciaire «offre à la société la meilleure occasion qui soit d'élaborer un plan d'affaires viable qui garantisse le succès de ses activités futures».

À son premier trimestre, qui a pris fin le 1er mai, Hart a essuyé une perte nette de 3,5 millions sur des ventes de 29,7 millions, en recul de 15,1 % par rapport à la même période de l'an dernier. Selon le détaillant, ces piètres résultats étaient surtout attribuables aux mauvaises conditions climatiques du printemps.

Au début juin, le président et chef de la direction de l'entreprise, Michael Hart, avait causé la surprise en annonçant sa démission immédiate. Il est le neveu du fondateur, Harry Hart.

Le détaillant exploite 92 magasins Hart, Bargain Giant et Géant des aubaines dans l'est du Canada. Tous demeureront ouverts pour l'instant.

À voir en vidéo