Les Canadiens ne sont pas prêts pour un coup dur

Les Canadiens sont loin d'être prêts à affronter une éventuelle tempête économique, à en croire un sondage Léger Marketing mené pour le compte de la Banque de Montréal.

Selon le coup de sonde en ligne réalisé début juillet, 40 % des Canadiens ne pourraient respecter leurs obligations financières si une situation d'urgence survenait, tandis qu'une personne sur trois pourrait tenir le coup un an et plus. De plus, un quart des répondants ne pourraient payer leurs factures pendant plus de trois mois s'ils étaient sans salaire. Les dettes et les dépenses du quotidien sont les deux principales raisons qui empêchent les Canadiens de mettre de l'argent de côté.Le sondage a été rempli par 1504 personnes et comprend une marge d'erreur de 2,5 %, 19 fois sur 20.


 
4 commentaires
  • Roland Berger - Inscrit 8 août 2011 06 h 48

    Sans risque !

    Il n'y a aucun risque qu'un coup dur frappe à nouveau les Canadiens. Harper veille. Il ne tolérera pas que la misère s'abatte à nouveau sur le pauvre petit monde. On le connaît, il a grand coeur.
    Roland Berger

  • AML - Inscrit 8 août 2011 09 h 45

    et encore moins prêt à affronter la nécessité d'une décroissance

    À mon humble avis, plutôt que de mettre nos efforts à relancer l'économie, on devrait plutôt prendre l'occasion pour apprendre quelque chose de cette crise et sortir de la sacro-sainte croissance infinie (qui est complètement utopique dans un monde fini).
    http://www.decroissance.qc.ca/​node/5

    http://www.youtube.com/watch?v=u--tt5k8_Qs

  • homocalculus - Inscrit 8 août 2011 12 h 21

    Prêts pour un coup dur ?

    Nous sommes indubitablement un des "petits vases" des "vases communiquants" du système économique mondial... Si on semble "bons" actuellement, mais si la situation économique mondiale,( surtout des E.U. notre plus gros client) ne s'améliora pas, notre "vase" va aussi se...remplir et "on va aussi y goûter".
    Il y a actuellement tous les ingrédients pour une révolte mondiale et faudrait sans doute "requestionner le DROIT DE PROPRIÉTÉ" qui continue de favoriser les très riches au détriment des autres (les pauvres qui ont faim...)!
    Tant que les multimilliardaires seront en position de mener la politique par le bout du nez, le monde se dirigera dans un gouffre sans fin. Faudrait absolument limiter la richesse des très riches pour redistribuer leurs surplus aux pauvres en très grand nombre...(95%) ! De cette façon, il y aurait assez de fric pour nourrir tout le monde... Utopie? Oui vue par les très riiches mais Non par les autres...!
    Amen
    HOMOCALCULUS
    maurice.bernard@videotron.ca

  • Guy Lafond - Inscrit 8 août 2011 17 h 42

    Les dépenses du quotidien...

    L'augmentation du prix de l'essence fait très mal au budget.

    Je me surprends toujours de constater que beaucoup de gens continuent de faire la file malgré tout devant un Tim Horton (par exemple), assis confortablement dans leur voiture en attendant de commander un café. Ils sont de toutes les classes sociales et font la queu-leu-leu, les mains sur le volant. Ils avancent au compte-goutte pour atteindre un comptoir et commander un beigne ou un café. Ils laissent fonctionner leur moteur allègrement et brûlent de l'essence inutilement tandis que des nouveaux signes de crise économique font leur apparition.

    Aidons ces pauvres Canadiens à se préparer pour un coup dûr. Suggérons-leur gentillement de stationner leur voiture et de faire plutôt la file debout à l'intérieur de l'établissement qu'ils désirent visiter. Avantage: des économies d'argent et une meilleure consommation d'essence au 100km; une petite marche du stationnement au Tim Horton qui les aide à brûler les calories en trop.

    Rappelons qu'à l'instar des États-Unis, le Canada a la réputation peu envieuse d'être le champion de la consommation d'énergie et d'eau per capita.

    Je me demande comment ces gens peu soucieux exercent un droit de vote quand le pays est à une croisée de chemins et devant une décision importante à prendre?