En bref: La MGM n'est plus intéressée par Vivendi

New York — La Metro-Goldwyn-Mayer s'est brutalement retirée de l'appel d'offres pour les actifs américains de Vivendi Universal dans le divertissement, jugeant trop élevé le prix que le géant français espère retirer de cette cession, apprenait-on hier.

Le studio hollywoodien avait récemment amélioré son offre toute en espèces, pour la porter à 11,5 milliards $US, et il faisait figure de favori aux yeux de certains observateurs. Le directeur général de la MGM, Alex Yemenidjian, a déclaré que les actifs de Vivendi Universal Entertainment étaient «attirants», avant d'ajouter que «les attentes actuelles en matière de prix ne correspondraient pas à notre estimation de la valeur des actifs». Restent maintenant en lice Liberty Media, Viacom, le réseau de télévision NBC de General Electric et un groupe réuni autour d'Edgar Bronfman Jr, dont la famille avait vendu Universal à Vivendi en 2000.