Sino-Forest: la confiance des investisseurs revient

Un travailleur forestier chinois marque le bois qui a été coupé.<br />
Photo: Agence France-Presse (photo) Un travailleur forestier chinois marque le bois qui a été coupé.
Toronto — Les actions de la société forestière Sino-Forest étaient en hausse de plus de 40 % à la Bourse de Toronto, hier après-midi, à la suite de la publication d'informations voulant qu'un fonds d'investissement américain, Wellington Management, ait mis la main sur une participation de 11,5 % dans l'entreprise. Le titre a finalement clôturé à 4,10 $, en hausse de 90 ¢ ou un peu plus de 28 %, par rapport à leur précédent cours de clôture.

Bloomberg a rapporté que Wellington Management, qui compte environ 663 milliards de dollars d'actif sous gestion, avait dit, dans un document réglementaire, détenir 28,3 millions d'actions de la société sino-canadienne Sino-Forest en date du 30 juin.

Sino-Forest se retrouvait dans une situation délicate depuis la publication par un vendeur à découvert d'un rapport hautement critique sur la compagnie, accusée d'avoir exagéré l'importance de ses actifs et ventes.

Les actions de Sino-Forest valaient plus de 18 $ l'unité il y a un peu plus d'un mois, avant la publication du document de Muddy Waters Research.

Le milliardaire John Paulson, qui a déjà été le plus important actionnaire de Sino-Forest, a vendu sa participation dans la compagnie à la suite de l'intervention de Muddy Waters.

Sino-Forest a fait appel aux services d'une société d'avocats indépendante pour qu'elle se penche sur les allégations formulées par Muddy Waters.